Aujourd’hui, les producteurs de cacao n’ont bien souvent pas d’autre alternative que de vendre leur cacao à bas prix. Alors que le travail, l’expertise et le savoir-faire de ces derniers n’est que rarement reconnu et valorisé, l’industrie du chocolat elle, génère d’immenses profits.

Choba Choba est une social start-up qui transforme les petits producteurs de cacao en entrepreneurs. Ces derniers ne sont plus de simples fournisseurs de matière première mais prennent part au capital, aux prises de décisions et aux bénéfices de l’entreprise.

Ce projet, un modèle économique alternatif et innovant visant à améliorer les conditions de vie des familles de producteurs de cacao et de préserver leur écosystème, est porté par Eric Garnier (France) et Christoph Inauen (Suisse), deux entrepreneurs experts des filières cacao. En Quechua, Choba Choba signifie « Tu m’apportes ton aide, je t’apporte mon aide ». Au total, 35 familles de petits producteurs de cacao de la région de l’Alto Huayabamba en Amazonie Péruvienne ont rejoint le projet.

Le prix du cacao n’est pas défini ici par les marchés ou par des certifications internationales mais est fixé par les producteurs eux-mêmes. L’entreprise reverse 4 % du chiffre d’affaire en paiements directs aux producteurs et en actions, leur permettant d’acquérir progressivement plus de parts dans le capital de l’entreprise. D’ici à 2020, ils détiendront au moins 33 % du capital de Choba Choba.d

Avec Choba Choba, le consommateur sait exactement d’où vient son chocolat, de quel producteur, de quelle variété de cacao il est issu et de quelle parcelle. Pas d’intermédiaire, les créations Choba Choba sont commercialisées en ligne et livrées directement chez les consommateurs.

Tous les deux mois, Choba Choba sélectionne une variété cultivée par les producteurs des communautés de Pucallpillo et Santa Rosa. Simplement dans la vallée de l’Alto Huayabamba, il est possible d’identifier plusieurs dizaines de variétés différentes de cacao, chacune d’elle présentant un profil aromatique unique : notes de jasmin, de vanille, de noix, de fruits secs, d’agrumes, de café, etc.

d

 

Aujourd’hui, plus des deux tiers du chocolat disponible sur cette planète sont produits par deux multinationales seulement. Celles-ci ont recours aux mélanges de différentes variétés, de différentes origines, désireuses de conserver une uniformité dans leur production. Il en résulte inévitablement que la plupart de ces chocolats présentent systématiquement des profils organoleptiques quasi similaires. Choba Choba a été créé afin de lutter contre cette standardisation du goût. Chaque variété est spécifiquement travaillée par Max Felchlin, meilleur chocolatier suisse, afin de produire des coffrets en édition limitée, présentant une déclinaison en 3 tablettes de ce chocolat unique.

Selon un procédé et des paramètres spécifiquement adaptés à chaque variété, le maître chocolatier torréfie les fèves de cacao, lentement, par petits lots, garantissant ainsi la conservation de chaque arôme. Après broyage, sont simplement ajoutés du beurre de cacao et du sucre de canne non raffiné, tout deux issus de l’agriculture biologique. Chaque édition est donc le fruit d’un terroir et d’une expertise conjointe entre producteur et artisan chocolatier.

Une campagne de financement participatif a été lancée sur Kickstarter depuis le 1er octobre et permettra de récolter les fonds nécessaires pour lancer la première production et pré-réserver les premiers coffrets Choba Choba qui seront livrés aux consommateurs début décembre, lors de l’ouverture officielle de la boutique en ligne www.chobachoba.com.

a