dCette année, Le Jardin d’Orante, marque du Groupe Reitzel, se lance dans une jolie aventure en se positionnant comme moteur du développement à grande échelle de la filière agricole du cornichon en France. Pour relever ce défi, la marque choisit de travailler main dans la main avec trois agriculteurs, dans le cadre de partenariats durables.

Aujourd’hui, la filière agricole du cornichon a quasiment disparue en France. Sur le marché français, 85% des cornichons distribués proviennent d’Inde, pays d’origine de ce produit et où le climat permet de faire trois récoltes par an, au lieu d’une seulement en France. Les 15% restants proviennent d’Europe.

Le problème est que les agriculteurs, seuls, n’ont pas les moyens structurels et financiers de mettre en place une production industrialisée qui permettrait de commercialiser des cornichons à prix accessible. Partant de ce constat et fort de son expérience, Le Jardin d’Orante a décidé de retrousser ses manches et s’est donné pour mission le développement à grande échelle de la filière agricole du cornichon en France.

Une démarche fédératrice où l’agriculteur, la marque et le distributeur œuvrent ensemble pour proposer une offre qualitative, dans une démarche de partage des compétences et des expériences. Le Jardin d’Orante travaille avec trois producteurs, basés dans la Sarthe, le Loir-et-Cher et l’Yonne. La volonté de la marque est d’instaurer un engagement durable avec des partenaires motivés, qui pourront ainsi diversifier leurs récoltes. Le Jardin d’Orante s’engage à partager avec eux aussi bien les risques que les gains et à leur assurer un revenu minimum, même en cas de perte des récoltes. Pour cette première année de récolte, ce seront environ 63 tonnes de cornichons qui seront cueillis sur les trois sites de production.

Mais cultiver le cornichon est difficile. Tout comme pour les cultures de fraises, la récolte est difficilement mécanisable. Aussi, beaucoup de personnes sont nécessaires dans les champs pour récolter chaque cornichon. Cette cueillette physique est exigeante : il faut passer plusieurs fois par jour sur chaque plant pour sélectionner les cornichons à la bonne taille. En effet, le fruit peut doubler de volume en une seule journée. Sensible aux variations de température et à la pluviométrie, la culture du cornichon est donc dépendante des conditions climatiques qui influencent sur ces rendements.

Afin de pouvoir proposer le produit à un prix accessible en magasin et relancer la filière française du cornichon sur le long terme, Le Jardin d’Orante a choisi de réduire significativement sa marge sur ces produits. Deux recettes 100% françaises seront donc disponibles à partir de septembre en GMS et sur jardindorante.fr : le petit cornichon à l’estragon [3,70€ le bocal de 210g] et le gros cornichon aigre doux [2,75€ le bocal de 210g].