Le skyr est un genre de yaourt typiquement islandais, fabriqué depuis des siècles. Frais et onctueux, il est en passe de détrôner le yaourt grec à New-York. Même si son apparence se rapproche de celui d’un yaourt, il est plutôt à mi-chemin entre le fromage à tartiner et la faisselle.

Sa recette : du lait écrémé fermenté mélangé à du babeurre. On fouette, on fait chauffer, avant de laisser la mixture refroidir à température ambiante puis au frais pendant une nuit entière. Résultat : une sorte de fromage tendre à la texture onctueuse, très consistante, avec un arrière-goût légèrement sucré.

Par rapport à un yaourt classique, il faut trois fois plus de lait pour fabriquer du skyr. Ce qui lui confère une forte teneur en protéines, tout en étant pauvre en matières grasses. Une recette qui rappelle fortement les yaourts hyperprotéinés Danio et Yopa. Autre point fort du skyr, il a la particularité de bien se conserver à température ambiante !

Cette recette a été importée depuis 2006 aux États-Unis par la marque Siggi’s. Celle-ci a décliné la recette en de nombreux parfums : vanille, café, potiron & épices, noix de coco, fraise & basilic, myrtille, orange & gingembre, pêche, framboise, açai & fruits rouges, grenade & fruit de la passion…

Le skyr peut être dégusté tel quel ou incorporé à d’autres ingrédients pour concocter des smoothies, tartines, gâteaux, etc. Nos confrères d’Eat’n Waf l’on d’ailleurs testé l’année dernière : leur avis ici !

Pour l’instant le skyr n’est disponible que dans quelques boutiques aux États-Unis ou sur Amazon.