C’est ce que propose l’oPhone. Révolutionner la communication digitale et l’imagerie culinaire en envoyant des sms olfactifs !

La start-up franco-américaine Vapor Communications commercialisera dès 2015 une plateforme reliée à un téléphone, capable de transmettre et recevoir des odeurs par SMS.

Ainsi, il sera possible de recréer jusqu’à 300 000 arômes, en combinant au maximum 8 des 32 odeurs disponibles entre elles.

Par exemple, avec un plat de spaghetti tomate basilic, on pourrait taguer les notes « basilic », « oignon », « tomate », « fromage » afin de recréer l’odeur du plat.

D’un point de vue technique, l’oPhone se compose d’un système électronique qui libère les arômes contenus dans des cartouches (les « oChips »).

oPhone1

Concrètement, pour utiliser ce système il faut :

  • Télécharger l’application oSnap dans l’Apple app store.
  • Ouvrir l’application et prendre en photo l’image de son choix.
  • Taguer les arômes sur la photo en combinant des odeurs de bases.
  • Envoyer son sms olfactif (« oNote ») par sms, par mail, ou sur les réseaux sociaux.

Il s’agit d’une première version de l’oPhone. L’entreprise souhaite un objet plus compact, voire même portable, pour une utilisation plus fluide d’ici la fin 2015. Pour réunir les fonds nécessaires, l’entreprise lance une campagne de financement participatif.

Au final, le partage d’odeurs entre particuliers semble tout de même assez peu probable. La base de l’oPhone est pour l’instant particulièrement lourde et non transportable. Son prix : 200 dollars, auquel il faut rajouter des capsules d’arômes vendues 20 dollars. En revanche, l’industrie agroalimentaire pourrait y trouver des avantages. Notamment dans le milieu du café, pour faire découvrir aux consommateurs l’odeur de nouveaux produits. Un projet à suivre !