Aujourd’hui, on teste des Mikado asiatiques !

Alors qu’en France, la marque nous propose une dizaine de références, au Japon, il existe une multitude de glaçages (une quarantaine) plus ou moins étranges. En Asie, les Mikado se nomment Pocky, en référence à l’onomatopée japonaise « pokki », qui représente le bruit du biscuit que l’on croque.h

Nous avons donc goûté deux versions : mangue et thé vert.

La première possède une forte odeur artificielle de mangue. Les bâtonnets sont croustillants et entourés d’un glaçage très épais. Au goût, la mangue est reconnaissable mais c’est plutôt le côté gras qui prend le dessus. Globalement, ils sont peu goûteux. Quant aux Mikado au thé vert, je n’ai pas reconnu la saveur. Ils sont particulièrement sucrés, sans grand intérêt. Pas très concluant tout ça.f

Nous avons également testé la marque Pejoy, tout l’inverse de Mikado ! Au lieu d’être recouverts d’un glaçage, les bâtonnets sont fourrés. Ici, façon tiramisu et vin rouge-chocolat !

Les bâtonnets tiramisu sont (enfin) une bonne découverte : ils dégagent une odeur agréable de café, que l’on retrouve en bouche. Ils sont croquants et tiennent leur promesse au niveau des saveurs. Concernant les Pejoy au vin rouge et chocolat, c’est tout l’inverse. Si le vin est reconnaissable à l’odeur, son goût est très étrange et artificiel. Quant au chocolat, on se demande encore où il se cache. A fuir, donc.

Et vous, vous avez déjà testé des Mikado japonais ? Qu’en pensez-vous ?