Se régaler en concoctant un menu vegan 100% végétal, c’est possible !

Même si vous êtes un cuisinier réputé auprès de vos proches pour vos bons petits plats…recevoir un vegan à la maison et régaler tous vos convives peut être un challenge de taille pour vous. Quelles sont les règles à respecter et les faux pas à ne pas commettre ? Comment allier gourmandise pour tous et véganisme ?

Mise au point alimentaire

On vous a annoncé que samedi vous aurez autour de la table un vegan, attention, essayez quand même d’avoir des informations fiables sur cet invité qui va vous mettre au défi culinaire ! Les gens confondent encore végétalisme, végétarisme et véganisme, pourtant ce sont des régimes alimentaires qui ont leurs propres subtilités. Le végétalisme et le véganisme excluent bien évidemment tout type de chair animale (viande, poisson, crustacés) mais aussi les produits d’origine animale comme les œufs, les fromages et autres produits laitiers, le miel… Le végétarisme exclut toute chair animale également mais pas les denrées dérivées.

Penser comme un vegan

C’est officiel, vous devez donc cuisiner pour un vegan et en même temps, réjouir tous vos invités avec un menu 100% végétal. Il va vous falloir une solide préparation tant au niveau choix des aliments et que préparations culinaires. Effectivement, faire les courses va être une première étape décisive et pas si évidente que cela pour quelqu’un habitué à préparer des repas carnés.

Heureusement à l’heure du web, votre tâche va être grandement facilitée grâce à la multitude de recettes disponibles sur les sites culinaires, les blogs vegan et les réseaux sociaux. Si vous devez acheter des substituts pour cuisiner vous allez également avoir accès très facilement à des plateformes spécialisées de vente en ligne de certains produits bien spécifiques au véganisme.

C’est parti pour un festin…varié !

On imagine, à tort, que la gastronomie végétalienne est répétitive. C’est tout le contraire ! Oui, vous allez devoir supprimer toute une liste de composants « interdits » mais vous vous rendrez rapidement compte que la Nature offre naturellement une vaste palette d’aliments que les carnivores ont souvent délaissés ! Herbes aromatiques, légumes, fruits, épices, légumineuses, céréales, laits végétaux et remplaçants plus modernes vont ouvrir votre esprit à une nouvelle cuisine qui respecte davantage l’équilibre du corps et la saisonnalité des aliments.

Quelques précautions et pièges à éviter avant de vous mettre derrière les fourneaux : attention au sucré raffiné souvent « refusé » par les vegans car comprenant généralement une filtration qui est faite avec du noir animal. Soyez vigilant également si vous avez besoin de gélatine, pour une sauce ou un dessert, celle-ci est faite à base de porc, préférez donc l’agar-agar. Soyez attentif aux soupes ou sauces industrielles fréquemment fabriquées sur fond de veau ou de bœuf. Veillez enfin aux pains améliorés qui peuvent contenir du fromage, des œufs ou de lait, voire du saindoux.

A table !

Que tout le monde se régale ce soir-là vous y tenez particulièrement, ne vous inquiétez pas le véganisme peut aussi rimer avec repas de fête et cuisine savoureuse. De l’apéritif au dessert il existe de savoureuses alternatives pour manger vegan tout en se faisant plaisir.

A l’apéritif, sortez toutes les noix et graines que vous pourrez trouver dans le commerce : cajou, macadamia, pécan, graines de courge, baies de goji et autres fruits secs. Ce sera par ailleurs une opportunité d’alimenter la conversation puisque les fruits secs sont une source intarissable de bienfaits divers et variés. Pour une note plus « classe » mettez la main sur une délicieuse recette de blinis vegans et faites des tartinables ! Houmous, tapenade, caviar d’aubergines…

Pour les entrées jouez-la gastronomique et raffiné, la tendance est à la soupe chic avec des légumes oubliés que vous pourrez agrémenter d’une touche de crème de riz. Osez aussi le bouillon thaï très à en vogue avec des ravioles « home made » de tofu fumé, effet waouh garanti !

Le plat 100% c’est toujours un peu d’angoisse : qu’est-ce qu’on mange quand il n’y a pas de viande ? Vous pouvez très aisément revisiter en mode vegan les grands classiques de la cuisine traditionnelle : lasagnes, hachis, chilis, currys… Le petit plus pour étonner vos amis végétaliens c’est de bien étudier la question du seitan et du tempeh, les deux « palliatifs » vegans à la viande. Pour surprendre les palais n’hésitez pas à expérimenter les herbes, les épices, les huiles et condiments de la cuisine du monde « orientale, indienne, grecque, turque…).

Les amateurs de fromages, s’ils sont curieux jusqu’au bout, découvriront avec étonnement votre plateau de faux-mages achetés pour l’occasion : des créations avec un effet trompe-l’œil réussi à partir de boisson lactée végétale ou d’oléagineux que l’on peut dénicher en magasins bios.

Pour le dessert, les plus gourmands seront rassurés à la faveur de vos talents de cuisinière car on peut faire n’importe quel gâteau ou entremet en mode vegan ! Tout est réalisable sans produits laitiers : panacotta au lait d’amande, cookies aux flocons d’avoine, sorbets aux fruits, crèmes au chocolat…

Recette facile de lait d’amande
Recette de soupe au Pistou