Comment consommer la graine de chia bio ?

graine de chia

Les graines de chia, aliment santé par excellence, ont des vertus nutritionnelles avérées. Originaires du Mexique, ces petites graines font maintenant parti de la routine bien-être de nombreuses stars. Riches en calcium (plus que le lait), pleines d’oméga 3 bienfaisants, améliorant la pression artérielle et régulant avec douceur le transit intestinal, ce super aliment a tout pour plaire. Mais leur utilisation n’est pas forcément évidente. En voici tous les secrets.

Faire tremper les graines avant de les consommer

La graine chia est un bon coupe-faim. Avec sa teneur en fibre très élevée, elle amène vite une sensation de satiété, due aux mucilages contenus dans son enveloppe. Au contact de l’eau, la graine gonfle et absorbe 15 fois son volume en liquide. Cela explique son intérêt dans les régimes amincissants. De plus, grâce à son effet sur la digestion des glucides, elle régule la glycémie et évite les fringales intempestives. Le fait de tremper les graines avant de les consommer est donc important dans ce cadre. Cela améliore aussi leur digestibilité. En effet, cet aliment peut parfois être irritant pour l’intestin des personnes fragiles et il faut l’introduire avec progressivité dans le régime alimentaire, notamment pour ceux qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable. Prenez une cuillère à soupe de graines et mettez-les dans un récipient propre avec de l’eau, mais aussi pourquoi pas du jus de fruit, du thé ou des infusions pour agrémenter leur goût. Vous potentialiserez ainsi leurs bienfaits grâce à des plantes médicinales. Laissez reposer environ trente minutes à température ambiante. Comme les graines de chia ont gonflé, vous verrez que la texture a changé et l’eau se sera transformée en une sorte de gel, le « mucilage ». C’est cette texture que l’on retrouve aussi dans certaines plantes comme la guimauve, aux propriétés adoucissantes pour la gorge et l’œsophage.

Utilisation sans trempage

On peut aussi bien sûr utiliser ces graines sans les faire tremper et les consommer telles quelles, sèches donc. Leur structure et leur coque n’est pas trop dure, mais leur fort pouvoir d’absorption fait qu’elles risquent de coller à l’œsophage si on les avale ainsi sèche sans liquide. Un peu élastiques mais restant croquantes, elles ressemblent un peu au pavot, dans une couleur plus dorée, proche du lin. En les utilisant sèches, on peut simplement les saupoudrer sur les préparations les plus diverses, allant de la salade composée au dessert en passant par les lasagnes. Bien sûr, ce mode d’ingestion a un avantage majeur : la simplicité. Cependant, même si cela paraît plus rapide, il faudra penser à rajouter un peu de liquide dans ses préparations habituelles car comme mentionné plus haut, cette graine se charge en liquide extrêmement facilement. Un avantage important de la graine chia est sa grande stabilité quelles que soient les températures. Son huile est en effet différente de l’huile de lin par exemple, sensible à la cuisson. Avec le chia, rien de tel. Cuite ou crue, ses bienfaits nutritionnels ne seront pas altérés, ce qui en fait une plante très commode à préparer en cuisine. Sèche, son goût peu puissant fait qu’on peut même en mettre dans un dessert (entremet, gâteau sec, et même crème glacée ou buche de noël!), un yaourt ou pourquoi pas un melon. Les graines sèches peuvent également être broyées dans un mixer ou mieux avec un petit mortier en bois ou en pierre. Un pilon et un petit bol feront l’affaire. Une fois réduites en poudre, on pourra alléger des farines de blé par exemple ou remplacer la farine de maïs dans certaines recettes de sauces ou potages.

Boire le jus des graines

De par sa capacité d’absorption des liquides, elle vous permettra de modifier ou d’adapter certaines recettes non végétariennes pour les rendre végans. Elle est utilisée depuis longtemps pour sa structure chimique particulière, la rendant un peu gélatineuse au contact de l’eau, afin de remplacer les œufs par exemple dans une recette. Cet aspect peut parfois rebuter certaines personnes non averties, mais ses atouts santé finiront rapidement par les convaincre. Pour les végétariens ou les personnes intolérantes aux œufs, cela permet de pouvoir réaliser des pâtisseries et gâteaux de façon bien plus pratique. Beaucoup de gens boivent les graines dans un jus de fruit le matin, une fois trempées durant trente minutes pour libérer le mucilage. Il faut alors prendre une grande cuillère à soupe de graine sèches dans un verre de jus de fruit.

Manger les graines une fois germées ou en faire des produits de beauté

Le fait de faire germer la graine de chia est une méthode simple pour décupler ses pouvoirs antioxydants et augmenter sa teneur en minéraux et en vitamines. Une fois germées, la consistance plus souple les rend plus faciles à avaler et le goût n’en est que plus agréable et fin. On peut alors les ajouter dans des entrées de crudités, des plats chauds ou froids ou des desserts. Mais les graines de chia n’ont pas encore fini de vous étonner ! Elles entrent aussi dans la composition de nombreux produits cosmétiques, grâce à leurs propriétés physiques de texture et leur richesse en actifs pour la peau et les cheveux. Étonnantes pour hydrater les peaux les plus fragiles en application externe, elles stimulent également la pousse des cheveux ou des ongles, soignent les petites imperfections et rougeurs et protègent la peau délicate du contour des yeux.

Quels sont les différents types de casseroles en fonte ?
Comment remplir un brûleur à flamme ?