Pâtes à la carbonara : la vraie recette traditionnelle !

C’est l’un des premiers plats les plus appréciés, discuté, interprété et cuisiné par les Italiens: parlons des pâtes carbonara, un classique de la cuisine romaine qui combine des saveurs fortes avec des textures croquantes et crémeuses. Ce premier cours connaît de nombreuses variantes, et pas seulement en ce qui concerne les différentes interprétations, mais aussi pour la recette traditionnelle. Mais qui en réalité ne semble pas exister … En fait, il y a ceux qui utilisent le bacon, ceux qui utilisent l’ oignon, ceux qui prétendent que les pâtes longues devraient être utilisées, ceux qui utilisent encore le blanc d’oeuf et ceux qui n’utilisent que du jaune.
Mais comment préparez-vous la carbonara? Bien qu’il existe plusieurs écoles de pensée, cependant, il n’y a pas de vraie recette, et c’est parce que l’origine du plat n’est pas connue exactement . Et si les Américains l’avaient vraiment inventé, en préparant des pâtes aux œufs brouillés et au bacon? Peut-être vaut-il mieux ne pas y penser! Cependant, au fil des ans, les techniques se sont améliorées et aujourd’hui nous sommes arrivés à ce qui peut être considéré comme la carbonara parfaite! Bref, vous voulez découvrir tous les secrets pour faire un fantastique, crémeux et à la pointe de la technologie , suivez-nous en cuisine: voici la recette des spaghettis carbonara!

La fabrication de la carbonara: la recette originale

Tout d’abord, les ingrédients carbonara doivent absolument être de qualité. Procurez-vous un morceau de pecorino romano d’ âge moyen et encore doux, un morceau de bacon de qualité, et surtout la règle numéro un: oubliez le bacon en conserve … et la crème! Maintenant que nous avons jeté les bases, nous allons obtenir commencé . Faites bouillir une casserole d’eau, et quand elle est à température, trempez les spaghettis. Déjà pour cette phase, nous anticipons le premier secret d’une carbonara parfaite: ajoutez un peu de sel! Le pecorino et le bacon, en fait, aideront à donner la bonne saveur au plat. Pendant la cuisson des pâtes, couper le bacon en cubes ou en lanières après avoir retiré la croûte. Un conseil: au lieu de le jeter, mettez-en un morceau dans l’eau de cuisson avec les pâtes. Faites chauffer une poêle antiadhésive et faites sauter le bacon sans ajouter d’autre matière grasse. Le secret à ce stade est de couper la viande: ne la rendez pas trop fine, mais suffisamment épaisse pour la rendre croustillante à l’extérieur mais pas séchée à l’intérieur! Éteignez dès qu’il devient croustillant. En attendant, prenons soin de la sauce. L’une des règles pour les doses est de mettre un jaune d’œuf chacun (seulement le jaune, je recommande!) Et un œuf entier. Avec ce dosage, les pâtes seront bien crémeuses, mais si vous voulez les alléger, vous pouvez également réduire la quantité d’œufs. Battre à la fourchette et ajouter le fromage pecorino et le fromage râpé, en mélangeant bien jusqu’à ce que la consistance soit crémeuse, même une pâte. Ne vous inquiétez pas, l’eau de cuisson se chargera de la rendre liquide. Terminer avec beaucoup de poivre, de préférence fraîchement moulu. Nous avons enfin atteint les dernières étapes. Sautez les pâtes dans la graisse dégagée du bacon, en ajoutant un peu d’eau de cuisson pour faciliter la libération des amidons. N’oubliez pas de réserver une louche d’eau de cuisson qui, si vous en avez besoin plus tard, aidera la sauce à être crémeuse. Ajoutez l’œuf et la crème de pecorino aux pâtes avec le bacon, en effectuant cette opération hors du feu et après une minute d’attente, et une fois la sauce insérée, mettez l’eau de cuisson et remuez, en la faisant sauter ou tourner rapidement avec une cuillère en bois: de cette façon, l’œuf ne cuit pas et ne donne pas vie à l’ effet omelette classique . Terminez le plat avec une pincée de fromage et de poivre moulu. La carbonara est enfin prête. Bon repas ! Du type de pâtes à la technique: les secrets d’une carbonara crémeuse et parfaite

Les secrets d’une carbonara crémeuse et parfaite

• Le type de pâtes : rigatoni, spaghetti, tonnarelli, bucatini carbonara … quel format de pâtes choisir? La règle est qu’il n’y a pas de règles! Il y a ceux qui préfèrent les pâtes longues , les autres courts: l’important est que vous les aimiez, que les pâtes soient al dente et surtout de qualité . • Le bacon : comme nous l’avons prévu, la cuisson du bacon est cruciale . Il est préféré au bacon pour sa saveur plus complexe et plus grasse, et est généralement coupé en lanières. Si vous gardez une coupe assez épaisse, vous pouvez la faire transpirer bien en la privant de graisse , la rendre croustillante à l’extérieur mais la garder humide à l’intérieur: de cette façon, ce sera un plaisir pour le palais! • Comment gérer la graisse de porc : voici trois écoles de pensée. Qui veut alléger la recette la jette, mais pour certains traditionalistes c’est un sacrilège! La graisse sert en fait à donner de la saveur et à remonter la pâte avant que l’oeuf ne l’unisse et la rende déjà assez savoureuse . La troisième variante? Déglacer avec un doigt de vin blanc et sauter ensuite les pâtes. • La sauce carbonara : ici vous aurez sûrement entendu dire que celui qui utilise du blanc est mauvais, mais en réalité il n’en est rien. Chacun a le sien (par exemple, il y a ceux qui mettent un jaune d’œuf par personne plus un œuf entier et ceux qui, au contraire, mettent un œuf par personne plus un jaune). En général, n’oubliez pas que l’œuf ne doit pas cuire, mais qu’il ne doit pas être cru, pour cette raison, la meilleure idée est d’assaisonner les pâtes sans chauffer dans la poêle. Une alternative consiste à pasteuriser les œufs pendant quelques minutes en les mettant dans un taureau en contact avec la vapeur de l’eau de cuisson, et en les tournant lentement.

Dans la boulangerie de Noël : des biscuits sains à offrir en cadeau
Buffet de la Saint-Sylvestre : recettes de fête pour le réveillon du Nouvel An