Les bienfaits de boire du vin (avec modération)

Une des plus anciennes boissons du monde, jusqu’à aujourd’hui le vin est l’objet d’études. Mais une conclusion a déjà été tirée : lorsqu’elle est ingérée avec modération, elle apporte en fait des bienfaits pour la santé.

Le vin est fait à partir du raisin entier, y compris les pépins. Le pépin de raisin (Vitis vinefera) a ses actions physiologiques exercées par la présence de polyphénols. Ces polyphénols étaient liés à la prévention des maladies cardiovasculaires, des maladies neurodégénératives et du cancer, entre autres. Principalement en raison de la grande capacité antioxydante, anti-inflammatoire et antimicrobienne, en plus d’avoir des effets cardioprotecteurs, hépatoprotecteurs et neuroprotecteurs.

Vitis vinifera, ou raisin, synthétise le resvératrol en réponse au stress causé par une attaque fongique de la vigne, par des dommages mécaniques ou par l’irradiation de la lumière ultraviolette (soleil). Plus la coloration du raisin est intense, plus sa teneur en composés phénoliques et sa capacité antioxydante sont élevées.

Parmi les propriétés les plus étudiées des boissons Vitis vinifera (vin et jus de raisin) figure le facteur de prévention des maladies cardiovasculaires, maladies qui sont la plus grande cause de décès dans le monde.

La boisson a une action antiplaquettaire. Il contribue à la réduction des taux de lipides et de cholestérol, agents responsables de la formation de plaques qui peuvent obstruer les artères. De plus, c’est un vasodilatateur, qui favorise la réduction de la pression sanguine. Ces deux caractéristiques font du vin un allié important contre l’infarctus.

Les polyphénols, en particulier les flavonoïdes présents dans le raisin, contribuent à accélérer le métabolisme, ce qui aide à contrôler le poids. Ces mêmes composants agissent dans la prévention des maladies neurodégénératives, comme la démence. Ces composés phénoliques sont également présents dans les jus de raisins organiques.

Les propriétés du vin

Le vin rouge et le jus de raisin ont tous deux des propriétés antioxydantes. Des propriétés qui favorisent l’amélioration des fonctions cognitives et de la mémoire.

Des études plus récentes indiquent que le vin a une action anticancéreuse, due à certains composés tels que le resvératrol.

Parmi les classes présentes dans les graines, il y a l’anthocyane, la catéchine, l’épicatéchine et la quercétine.

Le resvératrol dans la coquille est l’antioxydant le plus puissant dans la lutte contre les radicaux libres.

Ainsi, après plusieurs études et discussions, il a été conclu qu’une consommation légère à modérée de vin rouge inhibe l’agrégation plaquettaire. Cette consommation réduit l’inflammation systémique des vaisseaux sanguins et l’oxydation des graisses par les radicaux libres et peut avoir une action neuroprotectrice. Ce vin contient des polyphénols tels que le resvératrol, l’anthocyanine, l’acide ellagique, la catéchine, la quercétine, le ptérostilbène.

D’autre part, une consommation excessive peut conduire à l’alcoolisme, qui est l’un des facteurs qui affectent le plus la mémoire. Ils affectent en particulier la mémoire à court terme, qui nuit à la capacité de retenir de nouvelles informations. La consommation chronique, d’autre part, peut avoir des effets délétères importants au sein de l’organisme. En plus, une consommation chronique s’attaque les hépatocytes et son accumulation peut provoquer la mort neuronale.

L’alcool a une activité neurotoxique. Elle peut entraîner des dommages oxydatifs sur le cerveau. Surtout lorsqu’elle est consommée en grande quantité et pendant de longues périodes.

Quelle quantité avaler ?

Pour que les bénéfices ne se transforment pas en dommages, l’absorption doit être contrôlée. La quantité recommandée a été établie comme suit : pour le jus, environ 400 ml par jour. Pour le vin, il est actuellement avancé que les bénéfices peuvent déjà être garantis avec la consommation d’un verre (environ 100 ml). Mais il est recommandé d’en prendre deux par jour, toujours en même temps que les repas.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, en particulier des antidépresseurs, vous pouvez prendre du jus de raisin entier comme alternative au vin.

Restaurants : où manger une bonne raclette à Paris ?
Restos italiens : comment trouver les établissements à proximité ?