Comment reconnaître des noix de qualité ?

Grâce à leurs effets bénéfiques sur la santé scientifiquement prouvés, les fruits secs ont gagné une place de choix non seulement dans les rayons des supermarchés, mais aussi dans plusieurs magasins spécialisés (des boutiques entièrement dédiées au bio aux pharmacies), au cinéma, en ligne en plus des traditionnels stands des festivals. En plus des différentes variétés, l’offre comprend différents formats et modes d’achat et de consommation : écossés ou décortiqués, en vrac ou emballés, naturels ou grillés et salés, caramélisés, etc. Il arrive cependant parfois d’acheter des fruits secs qui ont l’air parfaits, mais qui se révèlent ensuite de mauvaise qualité et aussi de goût désagréable.

Comment comprendre si vous achetez un produit de bonne qualité ou non ?

Il y a quelques règles générales à suivre pour éviter les risques:

Préférez les produits emballés : les produits emballés sont généralement soumis à des critères de sélection stricts. Les entreprises s’entendent souvent avec les fournisseurs pour avoir des lots de matière première dont la taille et les caractéristiques morphologiques et organoleptiques sont préétablies. En outre, la matière première, avant d’être emballée, est scrupuleusement analysée d’un point de vue hygiénique;

Produit en vrac : si vous préférez acheter un produit en vrac, assurez-vous qu’il n’y a pas de signes d’une éventuelle infestation par des parasites ou des moisissures;

Préférez les produits d’origine biologique;

Lorsque vous achetez des fruits secs, tenez compte de la saisonnalité. Bien qu’ils soient désormais disponibles toute l’année et puissent être conservés longtemps, les fruits secs sont également saisonniers et leur état organoleptique s’aggrave avec l’âge;

Dans les produits pelés, choisissez toujours, dans la mesure du possible, ceux qui ont une “peau” : la peau extérieure du fruit séché pelé le protège partiellement du rancissement et ajoute au produit une part de fibres, de vitamines et de minéraux. Si vous choisissez d’acheter des produits épluchés une fois le sac ouvert, consommez-les plus rapidement.

Les différentes noix

Noix de cajou : la couleur claire est une prérogative des noix de cajou de qualité. Un autre aspect important à prendre en compte est que la surface est uniforme et exempte de taches.

Cacahuètes : la graine ne doit pas “danser” à l’intérieur de la gousse, si vous entendez des secousses, cela signifie que le produit a été mal stocké ou qu’il s’agit d’une vieille récolte.

Amandes : soyez prudent avec les produits en vrac, étant donné leur teneur élevée en graisses insaturées avant l’achat, il est toujours préférable de les goûter et, lorsque ce n’est pas possible, de les sentir pour s’assurer qu’ils ne sont pas rances. Un autre aspect à prendre en compte est la présence d’amandes amères. Il peut être normal de trouver quelques amandes amères dans un sac d’amandes douces, mais lorsque le pourcentage d’amandes amères est très élevé, cela signifie que le produit est de mauvaise qualité.

Noisettes : faites attention aux noix dont la coque est trop claire, bien qu’elles puissent paraître plus belles en réalité ; elles peuvent avoir subi un processus de blanchiment effectué avec des produits chimiques (par exemple, l’hypochlorite de sodium). Les noix décortiquées, riches en acides gras insaturés, deviennent rapidement rances. Il est donc important de les garder bien fermées, au frais et éventuellement dans l’obscurité pour ralentir le processus. En outre, dans les noix décortiquées, plus le cerneau est clair, plus la qualité du produit est élevée.

Noix du Brésil : comme elles sont de grande taille, il peut arriver de trouver des paquets de noix du Brésil avec de nombreuses noix cassées. Les noix cassées rancissent plus vite que les noix entières, donc lorsque vous achetez un paquet, vérifiez que la plupart des fruits sont intacts.

Noix de pécan : en ce qui concerne le produit décortiqué, le cerneau de noix doit être de couleur uniforme tendant à l’ambre et exempt de taches, en fait la présence de taches peut être un symptôme d’infection fongique ou de moisissure. Les fruits ne doivent pas être séchés et la surface ne doit pas être ridée. Les pignons : la plupart des pignons sur le marché proviennent de deux pays principaux : La Chine et l’Italie. Les pignons chinois sont plus trapus, de couleur plus jaunâtre, avec une surface plus grasse et un prix dérisoire. Les pignons italiens, en revanche, sont plus effilés, de couleur plus claire, avec une surface mate et un prix assez élevé. Les pignons italiens sont de bien meilleure qualité que les pignons chinois, ils ont une saveur beaucoup plus intense, un rendement beaucoup plus faible, et cela, en plus de la difficulté de transformation, justifie le prix élevé.

Pistaches : lorsque les pistaches sont mûres, la graine gonfle et casse la coque de façon naturelle. Sur le marché, cependant, il existe des pistaches qui sont récoltées avant d’arriver à maturité et dont la coque est ouverte mécaniquement. Pour comprendre si la pistache est ouverte naturellement et donc mature, on peut presser la coque comme si on essayait de la refermer : si les deux moitiés de la coque ne peuvent pas se refermer, cela signifie qu’elle s’est ouverte naturellement, si elle se referme, cela signifie qu’elle s’est ouverte mécaniquement.

Il s’agit clairement d’indications très générales. La qualité des fruits secs est très influencée par la saison, le climat et l’année de la récolte et est sujette à une grande variabilité d’une année à l’autre. C’est pourquoi il y a des années où la récolte est abondante et de haute qualité et des années où la récolte peut être plus mauvaise et de qualité moyenne ou inférieure.

Des aliments non-habituels pouvant être congelés
Tout savoir sur l’abricot !